Les plages des Pyrénées-Atlantiques

Loisirs et détenteLes plagesBaignade dans les Pyrénées-Atlantiques

Les plages océanes listées ci-dessous sont toutes surveillées en saison. Nous vous rappelons que le littoral atlantique, de la Gironde aux Pyrénées-Atlantiques, appelle à la plus grande prudence, en raison notamment des courants de baïnes (dépression ressemblant à une piscine naturelle formée entre la côte et un banc de sable), responsables d’accidents et de noyades chaque année. Il est donc recommandé de se baigner en zone surveillée.

Anglet
Tél. 05 59 03 77 01 (Office de tourisme d’Anglet)

PLage de la Petite Chambre d'Amour - Crédit photo: Tonio Del Barrio 6464 — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

Plage de la Petite Chambre d’Amour – Crédit photo: Tonio Del Barrio 6464 — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

Pas moins d’une dizaine de plages océanes à Anglet ! Bref, chacun y trouve son compte ou alors c’est à désespérer.

Tout au nord, c’est la plage de la Barre qui s’impose, à toute proximité de l’embouchure de l’Adour. Si on pousse le regard un peu plus loin, les plages landaises de Tarnos composent l’horizon. En pleine saison, la plage offre l’argument d’être un peu moins fréquentée que ses consœurs, ce qui peut être appréciable. Les ados se régaleront, entre deux baignades, du très grand skate park juste à côté. Même si la plage est un peu décentrée, on reste en ville et on trouve donc tous les commerces dont on a (éventuellement) besoin.

La plage des Cavaliers est celle que l’on aperçoit depuis le centre de thalassothérapie d’Anglet. Sur place, les enfants peuvent profiter d’une jolie aire de jeux et les surfeurs de la qualité des vagues.

On continue de s’éloigner de l’embouchure de l’Adour et on arrive sur la plage de l’Océan, qui borde la plage des Dunes (non mentionnée ici, car privée de surveillance en haute saison). L’endroit suscite immédiatement un sentiment de liberté, peut-être grâce à l’étendue de sable blond, à son aspect encore sauvage dû à la limite littorale du golf de Chiberta.

La plage de la Madrague adopte peu ou prou la même configuration que sa consœur de l’Océan, en étant davantage localisée auprès du centre-ville. Les familles éviteront la Petite Madrague, située tout à gauche, car cette plage n’est pas surveillée.

On quitte tout doucement les territoires préservés et naturels du nord pour se rapprocher des zones plus urbaines, comme le montre déjà la plage des Corsaires, prisée des familles et des surfeurs, selon les conditions.

La plage de Marinella tire son nom de l’ancien hôtel qui dominait le front de mer avant d’être sacrément touché par les grandes marées de 1973 et 1975. Il fut d’ailleurs décidé de le détruire entièrement en 1977. La plage profite de son emplacement assez central pour accueillir une population importante de vacanciers en période estivale.

Peut-on dire de la plage des Sables d’Or qu’elle est un peu l’épicentre du littoral d’Anglet ? Oui, on le peut. Située non loin du quartier de la Chambre d’Amour, elle bénéficie d’une large superficie propice à tout type d’improvisation sportive, notamment le beach-volley, très apprécié sur place comme le montrent les filets déjà installés. Tout à côté, on trouve un choix pléthorique de commerces, bars et restaurants. Bref, tout est en place pour une bonne journée de plage.

Enfin, ce tour d’horizon des plages d’Anglet se termine par la plage de la Petite Chambre d’Amour, anciennement surnommée la plage du VVF en raison de sa proximité avec l’impressionnant immeuble du centre de vacances (aujourd’hui Belambra).

La plage offre un panorama agréable, du fait de la falaise du cap Saint-Marin, que domine le joli phare de Biarritz édifié en 1822. Sur place, la mise à disposition de tiralos permet aux personnes handicapées de profiter des joies de la baignade.

Biarritz
Tél. 05 59 22 37 10 (Office de tourisme de Biarritz)
Bien sûr, on ne présente plus Biarritz, la station balnéaire chic et huppée de la côte basque, dont la réputation dépend certes de ses magnifiques bâtiments de style Belle Époque, mai aussi et surtout de la beauté de ses plages.

À titre d’illustration, il suffit de citer la Grande Plage, au cœur de la ville, et au pied du prestigieux hôtel du Palais. L’endroit, qui s’étend sur plus de 450 mètres, offre comme on s’en doute une multitude de services : location de tentes (les célèbres tentes rayées de Biarritz !), cours de surf, aires de jeux, proximité de tous les commerces.

C’est ici que le surf est né en France à la fin des années 1950, grâce à l’arrivée d’une équipe de tournage américaine. Il faut dire que les spots de la Grande Plage figurent parmi les meilleurs du pays.

Un chouïa plus au nord, et de l’autre côté de l’hôtel, apparaît la jolie plage du Miramar, plus petite et plus intime que la Grande Plage, mais tout de même bien fréquentée en période estivale. Les baigneurs, tout en restant prudents à cause des courants de baïnes, bénéficient d’un cadre parfait, d’autant plus que la pratique du surf y est très règlementée.

La plage du Port Vieux se situe au fond d’une anse rocheuse, à toute proximité du célèbre rocher de la Vierge. L’endroit, bien protégé des vents, convient particulièrement aux familles, d’autant plus que la cigarette y est interdite depuis quelques années. C’est une ravissante petite plage, un peu pittoresque, perdue dans le temps. En haute saison, il semble préférable de la fréquenter au tout de la journée ou lorsque le soleil commence à se coucher, histoire d’échapper un peu à la foule.

La plage de la Côte des Basques tient sa renommée de la pratique du surf, s’agissant notamment des touristes et des débutants. En été, la moindre vague est prise d’assaut par des dizaines d’apprentis glisseurs. À marée haute, l’accès est tout simplement impossible pour les baigneurs, qui devront donc patienter quelques heures avant de poser leur serviette.

Plus au sud, la plage Marbella permet de s’éloigner un peu de la ville et de renouer avec un esprit plus vintage. La plage, qui s’étend sur un peu plus de 300 mètres, est prisée des surfeurs, mais la baignade y est également pratiquée, dans un environnement calme et paisible. L’accès s’avère en revanche impossible pour les personnes à mobilité réduite à cause de l’escalier qui franchit la petite falaise.

Enfin, la plage de la Milady, reconnaissable entre mille grâce à ses deux énormes rochers non loin du bord, offre une bonne alternative de baignade en moyenne et haute saison. La plage n’est pas grande, mais les gens du coin l’apprécient particulièrement. Elle dispose qui plus est du label Handi Plage, avec mise à disposition de tiralos. Juste derrière, on trouve un assez grand jardin d’enfants et un chouette petit resto dont la terrasse sur le sable promet des dîners précieux sous le soleil rougeoyant.

La Grande Plage à Biarritz - Crédit photo: José Sáez - Flickr

La Grande Plage à Biarritz – Crédit photo: José Sáez – Flickr CC BY-SA 2.0

Bidart
Tél. 05 59 54 93 85 (Office de tourisme de Bidart)

Plage de Parlementia

Plage de Parlementia

Bidart n’a pas à rougir face à ses communes voisines puisqu’on y trouve six plages sur une bande littorale de cinq kilomètres.

À flanc de falaise, dominée par le château qui lui donne son nom, la plage d’Ilbaritz se situe non loin de la plage de la Milady à Biarritz. Le cadre se veut agréable, presque enchanteur. Ici, les familles et les surfeurs se partagent les flots sans problème. L’accès est aménagé pour les personnes handicapées.

Autre plage, autre château. Cette fois, c’est du pavillon royal dont nous parlons, magnifique bâtiment bâti en 1877, qui abrita un centre de balnéo, un casino, un dancing, le refuge d’une reine exilée… La plage adopte de fait un cachet particulier et offre un cadre de baignade plutôt privilégié. À marée basse, les enfants peuvent aller débusquer les petits crabes et les mini crevettes dans les rochers. L’endroit est vaste, chacun y trouve son compte et sa place.

À l’écart du centre de Bidart, la plage d’Erretegia s’entoure d’un décor verdoyant qui, en contraste avec la couleur blonde du sable et le bleu profond de l’océan, laisse le sentiment d’une certaine harmonie. De bon augure avant sa journée à la plage. Les amoureux de la marche ne manqueront pas de remarquer le début du sentier du littoral, qui se prolonge jusqu’à Hendaye, à plus de 20 kilomètres. Très, très belle rando en perspective.

Comme son nom l’indique, la plage du Centre est la plus proche du cœur de Bidart. La prédominance des falaises apporte néanmoins une certaine intimité à l’endroit et le préserve de la petite agitation urbaine, surtout en période estivale.

Les enfants peuvent s’amuser au club de plage et des tiralos restent à la disposition des vacanciers à mobilité réduite.

Tout à côté, c’est la plage de l’Uhabia qui prend le relais. La particularité du lieu vient de la séparation exercée par la rivière, qui se prolonge et se jette dans l’océan, mais dans laquelle on ne baignera pas. Il vaut mieux privilégier la partie gauche de la plage, composée de sable fin.

Située également à flanc de colline, la plage semble imposer une certaine quiétude malgré sa toute proximité avec le centre-ville.

Enfin, la plage de Parlementia permet de conclure ce panorama des opportunités de baignade à Bidart. La multiplicité des rochers, dans et hors de l’eau, apporte certes un petit quelque chose au paysage, mais il convient de faire preuve de prudence dès lors que l’on décide d’aller se baigner, au risque de se blesser. Au large, les surfeurs profitent d’un spot apprécié.

Guéthary
Tél. 05 59 54 93 85 (Office de tourisme de Guéthary)

Plage de Cenitz à Guéthary.

Plage de Cenitz à Guéthary.

La plage des Alcyons se loge dans une charmante petite crique, à flanc de falaise. Ici, on oublie peut-être le confort et la douceur du sable blond pour découvrir un sol plutôt composé de galets, de gravillons et de rochers. À marée basse, les enfants envahissent la plage munis de leurs petits filets pour tenter d’attraper les crevettes et les crabes.

La plage apparaît authentique, avec son petit port, et semble préserver son intimité, même en haute saison. On peut bien sûr s’y baigner, en profitant de son encaissement pour éviter de subir de trop forts rouleaux. On peut aussi prévoir d’y pique-niquer en début de soirée, en famille ou entre amis, et déguster un bon vin basque en regardant le soleil se coucher, de l’autre côté de l’océan.

A la limite de Saint-Jean-de-Luz, la très jolie plage de Cenitz offre une longue bande de sable qui convient parfaitement à un public familial.

Saint-Jean-de-Luz
Tél. 05 59 26 03 16 (Office de tourisme de Saint-Jean-de-Luz)
Avant même d’arriver à Saint-Jean-de-Luz, la plage d’Erromardie offre une opportunité de baignade bienvenue à tous ceux qui redoutent la foule de la plage centrale. Ici, le public provient essentiellement des campings situés alentour, mais comme la plage s’étend sur plusieurs centaines de mètres, tout le monde finit par trouver sa place. L’endroit est également apprécié des surfeurs, qui profitent des vagues en l’absence de digue. Deux guinguettes permettent de ravitailler petits et grands.

La Grande Plage de Saint-Jean-de-Luz est bien sûr the place to be ! Exclusivement réservée aux baigneurs, puisque les trois digues empêchent les vagues de déferler et les surfeurs de s’éclater, elle se prête très bien à l’accueil des familles et groupes d’amis. Sur place, rien ne manque : commerces, bars, restos, clubs d’enfants, location de tentes et de transats, Handiplage … Bref, une belle journée à la plage et en ville.

Ciboure
Tél. 05 59 47 64 56 (Office de tourisme de Ciboure)
A Ciboure, on trouve bien la plage du Port et la plage du Carré, mais elles ne sont pas soumises à la surveillance des MSN, ce qui impose la plus grande prudence.

En revanche, la plage de Socoa, dans le prolongement des deux premières, bénéficie bien du regard attentif et professionnel des sauveteurs. L’endroit offre un panorama assez précieux de la baie et les familles profitent de la toute proximité des digues pour se baigner dans une eau apaisée.

Hendaye
Tél. 05 59 20 00 34 (Office de tourisme d’Hendaye)
Le référencement des plages basques se termine en beauté avec la plage d’Hendaye, qui s’étire sur 3 km entre les Deux Jumeaux (au Nord) et la Pointe (au Sud). Il s’agit en effet de la plus vaste plage de toute la côte basque, qui longe la cité balnéaire et offre des opportunités de promenade toujours appréciées après le déjeuner ou le dîner.

Ici, les enfants sont rois. Les vagues d’Hendaye ne sont pas réputées dangereuses, la pente est douce et la houle reste généralement calme. Les spots (surtout celui à proximité de l’ancien casino) conviennent tout à fait aux surfeurs débutants et aux amateurs de longboards.

L’impressionnante superficie de la plage permet d’accueillir une foule importante en période estivale. L’endroit est facilement accessible pour les personnes handicapées. Il est possible de louer des tentes et des transats et il suffit de regagner le front de mer pour trouver en quelques minutes tous les commerces souhaités, surtout les vendeurs de gaufres au Nutella avec plein de Chantilly.

Plage d'Hendaye, près des Deux Jumeaux - Crédit photo: FranceSudOuest

Plage d’Hendaye, près des Deux Jumeaux – Crédit photo: FranceSudOuest